Bandeau
UARE
Union Apicole de Rebecq - Enghien

Union Apicole de Rebecq - Enghien

MOIS PAR MOIS
logo imprimer

Janvier

Visites de surveillance au rucher...vérifier les trous de vol ! Attention à la neige, surtout en cas de dégel le jour et gel la nuit.

Déplacement des ruches qui doivent l’être.


• Février

Floraison des perce-neige, aulnes blancs, saules marsault, noisetiers, coudriers, bruyères des rocailles.

Vers la mi-février, sauf lors d’hivers très froids, la reine reprend sa ponte.

Etablir une fiche pour chaque ruche
Comparer l’intensité du travail en comparant les ruches par l’activité au trou de vol.

Observations :
- abeilles bien vivantes et rentrée de pollen : tout va bien
- rentrée de pollen = élevage débuté
- si on toque sur la ruche, un bruit court signale que la reine est là, un bruit plaintif que la colonie rencontre des problèmes.
- chaleur sous le chapiteau = élevage débuté
- développement en fonction de la quantité et de la qualité du pollen (prévoir pollen du congélateur)
 ! si carence en pollen, pas d’élevage possible. Le gel anéantit le pollen sur les fleurs.
- sortie de cadavres de nymphes si la température a chuté = rétrécissement de la sphère d’abeilles et refroidissement de nymphes
- si abeilles mortes avec langues tirées = manque de provision. Rajouter immédiatement du sirop tiède
- taches brunâtres = dysenterie ! Vérifier l’état sanitaire et l’humidité.
- abeilles tombées les ailes en croix sur la planche de vol : vérifier l’état sanitaire pour nosémose ou acariose
- présence de faux-bourdons : la ruche est elle orpheline et/ou bourdonneuse ?

Les colonies les plus fortes débutent un élevage important si le temps est clément.

Risque de pénurie de nourriture si le temps refroidit : à bien surveiller.

Abreuvoirs propres au soleil près du rucher, eau renouvelée.

Nettoyage des planchers. Si humidité : voir l’aération et/ou la force de la colonie. En cas de déchets, vérifier l’éventuel pillage par des souris.
Contrôle des varroas morts sur le lange après 24 ou 48 h (présence de varroas = traitement rapide durant 2 à 3 jours dans les ruches)

Plantation des mellifères.

A partir de la mi-février stimulation de fin d’hiver toujours sous forme solide. Sinon, risque d’essaimage.
Sur le dessus des cadres ou au trou de nourrissement :
500gr de pâte du commerce, Candi ou Candi “maison” à renouveler (3kg sucre impalpable + 1 kg miel défigé (pétrir jusqu’à non collant aux mains - + 10% d’eau si nécessaire)
Ou stimulation par grattage des cadres de réserves.
Ou placer un pot de miel solide de notre dernière récolte. Observer les rentrées de pollen.


Mars

Floraison des aulnes, saules des vaniers, peupliers, cornouillers mâles, aucubas, ormes, saules cendrés, mahonias (faux houx).

Il faut élever pour la miellée et non sur la miellée !

Première visite sans découvrir les ruches, nettoyage des plateaux.

En fin de mois, après quelques jours de beau temps consécutifs (13°C pendant 3 jours), ouvrir en faisant glisser le couvre cadre sans découvrir le couvain et ainsi évaluer le contenu de la ruche.
Griffer la nourriture restante dans les cadres de rives et approcher ceux-ci du couvain.
Évaluer le nombre de cadres occupés par le couvain et noter les appréciations sur des fiches

Soupeser les ruches (attention à la famine surtout dans les ruches fortes).

Par une belle journée, soulever les grilles pontées des entrées et les replacer le soir venu (vol de propreté).

Si le temps le permet, introduire des nouvelles cires dans la ruche en rive du couvain, la reine pourra y pondre immédiatement et ainsi agrandir le nid.


Avril

Floraison des doronies à feuilles de plantain, futillaires, pissenlits, érables cycomore, bouleaux, griotiers, frênes, noyers, pruniers, merisiers, saules fragiles et rampant, argousiers, pruneliers, groseilliers épineux.

Les abeilles recouvrent le couvain + 2 cires doubles faces en rives.

Une hausse pourra être placée dès que la population occupe 8 ruelles (floraison des groseilliers)
Dès que ces cadres seront occupés par la ponte de la reine et contiendront une réserve de pollen, des cires à bâtir pourront alors être introduites de la même façon que précédemment.

Renforcer les colonies retardataires en apportant un cadre de couvain sans abeilles prélevé sur une colonie très forte. Equilibrer ainsi les colonies pour les rendre de force égale.

S’il fait très beau, réunions de colonies moins fortes aux colonies fortes

Faire bâtir des cires gaufrées = lutte contre l’essaimage.


Mai

Floraison des trèfles, moutarde des champs, sauges des prés (sylvia), valérianes, marronniers d’Inde, hêtres, pins, épicéa, boudaine, framboisiers, ronces, érables, néfliers, pommiers, cytises, frênes, genêts, robiniers (faux acacia), buissons ardents (pyracanthe), seringas, chèvrefeuilles, houx, glycines, viornes, airelles, myrtilles, cotonéasters, buis, sorbiers, chênes rouges, platanes...

Le mois de mai est le mois de l’essaimage.
Pour le réduire au maximum :
- respect de l’équilibre entre couvain, nourrices et butineuses au travail
- jeune reine de - 3 ans (phéromones de cohésion)
- travail aux cirières (cire gaufrée au sein même du couvain)
- surface de ponte à la reine.
- poser des hausses (la deuxième hausse pourra être amorcée par deux cadres de
miel non operculés venus d’une hausse précédente.)

Récolte du miel de printemps vers le 20 mai (fin de la floraison des pommiers) Attention au colza ! :
- pose des chasse-abeilles (36 à 48h) avant la récolte
- vérifier le taux d’humidité au réfractomètre. Si nécessaire, déshumidifier avant l’ extraction
- conditionner la récolte de printemps.

Immédiatement après la récolte, il faut effectuer la stimulation de mai pour la récolte d’été (du 25 juin au 10 juillet) : 3 l de miel ou sirop 50/50

Récolte de pollen : poser les pièges à pollen à la fin du mois sur les colonies si il y a une réserve suffisante,. Pas plus de 4 ou 5 jours sur la même ruche, récolte et séchage journaliers ou congélation.

Ruchettes d’élevage
La ponte du 5 avril au 10 mai et après le 5 juin pourra donc être utilisée sans effet négatif sur la récolte.
Prélèvement de couvain de tout âge et abeilles sans la reine, en vue du renouvellement des reines âgées.

Cycle des 40 jours : 20 jours de couvain + 20 jours à l’intérieur + 20 jours de butinage
Intéressant pour l’apiculteur
Il faut donc que la ponte soit stimulée 40 jours avant la miellée
Il est donc important de bien connaître la flore de sa région.
Miellée de printemps du 20 avril (merisiers -groseilliers) au 15 mai (fin des pommiers)
20 avril – 40 jours = 10 mars
15 mai – 40 jours = 5 avril
20 juin -40 jours = 10 mai
15 juillet – 40 jours = 5 juin
Les abeilles pondues du 10 mars au 5 avril seront butineuses du printemps, du 10 mai au 5 juin butineuses d’été.
En dehors de ces périodes, le couvain peut servir aux nucléis.


Juin

Floraison des symphorines, campanules, millepertuis, serpolets, onagres, vesces à épis, berces communes, vipérines, troènes des haies, luzernes, certains robiniers, sureaux noirs, tilleuls, genêts des teinturiers, sumacs.

Dès le 15 juin, les essaims se font rares, la tranquillité revient au rucher.
Ruches trop populeuses dégorgées vers les ruches moins fortes ou les ruchettes d’élevage.
Les élevages artificiels sont toujours possibles (jusqu’au 15 juillet). Les nucléis seront formés.


Juillet

Floraison des bouillons blancs, solidages d’or, limoniums, lavandes, berces du Caucase,
tournesols, symphorines, asters, angéliques, roses trémières, vignes vierges, tilleuls, catalpas et châtaigniers.

Dernières introductions de reines pour remplacer les vieilles.

Récolte d’été vers le 21 juillet
- placement des chasse-abeilles 36 à 48 h avant l’enlèvement des hausses
- extraction, filtrage, mise en maturateur, écumage, ensemencement et battage du miel récolté
- cadres extraits donnés à lécher 24h au dessus d’un corps vide avant d’être à nouveau enlevés et remisés à l’abri des fausses teignes et souris.

Après réduction des colonies, les ruches les moins fortes seront partitionnées.
L’évaluation de la nourriture stockée dans chaque corps de ruche permettra de juger de la quantité de sirop à distribuer (pesée des colonies).

Rangement des cadres avec tri : les cires extraites seront rangées séparément des cires étirées ou bâties mais n’ayant pas contenu de miel.

Les grilles à propolis pourront être placées durant quelques jours.


Août

Floraison des callunes, lobélies, tagettes, campanules, sophoras, hibiscus, lierres grimpants.

Traitement antivarroas immédiatement après la récolte avec évaluation de l’infestation. (protection des jeunes abeilles qui vont passer l’hiver).

Réunion des colonies plus faibles avec les colonies de force moyenne (résultat meilleur avant l’hiver qu’au printemps).

Placer des réducteurs d’entrée.

Stimulation pour augmenter la population d’hiver en relancant la ponte de la reine : sirop liquide 50/50 - 10 x 400 ml.

Nourrissement à terminer début septembre : sirop liquide 60/40 - 15 à 20 Kg. Possibilité d’acidifier à l’acide acétique (60ml / 10L), au vinaigre ou d’ajouter une infusion de plantes biodynamiques.

Ensemencement et battage du miel récolté, mise en pots, étiquetage et stockage du miel.

Attention à la fausse teigne et aux rongeurs dans les hausses.

Empilement des hausses à l’air sur grille à reine ou traitement à l’acide acétique ou au soufre mensuellement (jusqu’aux gelées).


Septembre

Floraison des lierres grimpants, bégonias, callunes, buddléas, bruyères...

Terminer le nourrissement . Retrait des nourrisseurs et leur nettoyage en les laissant tremper dans de la lessive St Marc ou au phosphate trisodique.

Inclinaison des ruches vers l’avant pour éliminer la condensation éventuelle.

Une dernière visite pour réduire par partitions les colonies hivernées sur trop d’espace après la diminution du couvain.

Il faut arrêter toute réunion ou introduction de reine.

Traitement des cadres stockés à l’acide acétique ou au soufre (fausse teigne).

Stockage des cadres de pollen en surplus au congélateur.


• Octobre Novembre Décembre

La période d’octobre à janvier de l’année suivante = repos absolu au rucher., qui reste toutefois sous surveillance.

Enlèvement des médicaments de traitement anti varroa.

Nettoyage et rangement des outils. Lecture et bilan.

Traitement des cadres stockés à l’acide acétique ou au soufre. (fausse teigne)

Démontage des cires à recycler ou classement des cadres à porter dans un centre de nettoyage
Rangement des cadres vides, regarnir les cadres de nouvelles cire
Protection contre les oiseaux et autres prédateurs
Plantation de plantes mellifères.

Lectures, conférences, réunions dans nos Sections Apicoles.
Le 7 décembre fêtons la Saint Ambroise...


Dans la même rubrique

Évènements à venir

0 | 5 | 10 | 15 | 20

17-02-2018 : Week-end " REINES "
18-02-2018 : Week-end " REINES "
24-02-2018 : Cours théorique
10-03-2018 : Cours théorique
24-03-2018 : Cours théorique
pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs

2016-2018 © UARE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.35
Hébergeur : OVH